Tout un univers fantastique à portée de main
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baba Yaga se présente (Mais vous la connaissez tous) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baba Yaga

avatar

Masculin Date d'inscription : 19/08/2014
Affiliation : Tout
Métier : Sorcière

MessageSujet: Baba Yaga se présente (Mais vous la connaissez tous) [Terminé]   Mar 27 Jan - 11:12



Baba Yaga, What Else ?

 

Informations

Nom Complet :: Baba Yaga
Race :: Divins
Âge :: La nuit des temps, elle est trop vieille et sénile pour s'en rappeler de toute façon
Origine (ville) :: La nuit des temps ..? Allez savoir, encore une fois sa mémoire lui fait faux bond
Rang sociale :: Déesse (Déesse qui a mal tourné mais déesse tout de même)
Affiliation :: La magie dans sa globalité, allez savoir c'est peut-être même elle qui a créé La Magie

Derrière l'écran

Comment a-tu découvert le forum :: Je suis Baba Yaga/Docteur/Golum/Gamzee/Zombi/Ton père/Ta mère : Enchanté
Comment le trouve-tu :: Il est rempli de gobelins : Achevez-moi
Tes disponibilités :: Ma disponibilité se fait en fonction de la présence de gobelins.
A-tu lu le règlement,
si oui la preuve ::
Baba Yaga
Autre :: Un gobelin essaye de me voler mon clavier : TOUCHE PAR TOUCHE

Physique

Physique - 5 lignes minimum
Bonjour, ou bonsoir jeune voyageur. Ce n'est pas comme si je pouvais faire la différence, dans ma sombre isba ... Un bienvenue fera l'affaire je suppose. Je me prénomme Baba Yaga, et je vais essayer de me décrire suffisamment pour que tu puisses m'imaginer ... Je suis une vieille femme, une très vieille femme, tu me verras rarement sous une autre apparence ... Et je ne te le souhaite pas réellement ... Je suis une vieille femme de petite taille ... D'environ 1 mètre 47 ... Ne parlons même pas de mon poids, tout ce que je porte, habits et objets de pures décorations, pèse bien plus que moi-même, hihi. Je suis constamment recourbée en avant, à cause de douleurs au dos, un problème de vieille femme en somme. Même si la charge de ma lourde carapace affublée de piques et de crânes d'enfants y est aussi pour quelque chose.
J'ai de longs cheveux, d'un noir délavé. Mon corps est extrêmement maigre, j'ai la littéralement la peau sur les os, même au visage, qui généralement est caché par ma chevelure ... Ne laissant entrapercevoir que mes yeux d'un blanc livide et délavé, ce qui ne rassure pas toujours mes visiteurs ... Mes mains ne sont pas mieux vous dites ? Allons jeune homme, ou jeune femme peu importe, mes avant-bras ressemblent certes à des sortes de griffes et sont peut-être couverts de mousse au point de donner l'impression qu'ils sont de véritables racines, je ne vois pas où est le problème ! Que dites-vous ? Ma jambe droite ? Ho ça ... C'est ma jambe totalement et réellement squelettique. Mais je marche très bien quand même vous savez ...Avec l'aide de ma grande canne. Pour me couvrir je porte de nombreux haillons déchirés de parts et d'autres, à la limite du ridicule si je n'étais pas une vieille femme presque -oui presque- entièrement sénile. Je vous avais dit que je portais une lourde carapace affublée de piques et de crânes d'enfants ? Oui ? Ho ... Ma carapace aussi est couverte de mousse, et de quelques champignons : Ça peut toujours se montrer utile. J'ai également, toujours un cadavre de corbeaux en bandoulière à ma taille : Ça peut toujours être utile.

Si vous avez déjà lu dans des livres, ou si un chroniqueur l'a fait pour vous, vous avez peut-être entendu parler ... De 6 Baba Yaga ... Sachez qu'il s'agit toujours de la même personne ... Chaque Baba Yaga est simplement ... Différente. Peut-être qu'un jour vous me rencontrerez sous un meilleur jour, bien que je ne vous le souhaite toujours pas mon brave ...

Néanmoins voici pour vous, comme des détails de mes apparences, des mes "moi" outre moi ... En tant que donatrice :
La Baba Yaga ravisseuse porte un crâne en tant que masque, le crâne d'un animal et revêt une cape noire ... Ne laissant paraître que ses mains griffues et sa chevelure, plus noire que jamais ...
La Baba Yaga combattante ... Est une jeune femme dans la beauté de l'âge. Blonde ... Vêtue comme une amazone ... Des mains griffues et reptiliennes. Son fidèle bâton à la main. Portant couronnes, et nombreux bijoux. Une femme forte, et implacable dont il faut se méfier.
La Baba Yaga gardienne du royaume des morts, de l'Onde Noire ... Ressemble énormément à esprit tourmenté, à un cadavre revenu des ténèbres. Effrayante et peu accueillante, elle a tout pour vous faire davantage peur que la ravisseuse voyez-vous ...
La Baba Yaga maîtresse de la forêt et des bêtes sauvages est souvent et surtout un immense animal, mélange d'un cheval, de cornes de bouc, de défense de sanglier, de sabots palmés, couvert de plumes, de mousses, de champignons, d'ossements et de crânes et même d'un ruban.
La Baba Yaga solaire est représentée sous la forme de trois chevaliers, symbolisant des moments de la vie ... Le chevalier blanc symbolisant le jour, le chevalier rouge symbolisant le soleil et le chevalier noir symbolisant la nuit, et ce toujours à dos de cheval.
Caractère

Caractère - 8 lignes minimum
Qu'y a-t-il cher invité, vous avez une autre question ? Mon caractère ? Ho ... Cela va beaucoup dépendre de chaque Baba Yaga si vous voulez mon avis ... Et sans trop entrer dans les détails, il y en a 6 vous savez ... Vous le saviez déjà ? Ho ... Je l'ai déjà dit. J'ai tendance à m'écarter du sujet de base de la discussion lorsque l'on m'adresse la parole, ce qui déconcerte davantage les voyageurs qui passent devant ma isba, et qui sont capables de recommander mon aide et mes conseils. Car oui, généralement, à mes longues heures perdues, longues semaines perdues, longues années, décennies perdues : Je fais office de conseillère ... De donatrice. J'aime aider les voyageurs qui sont dans le besoin et qui viennent donc jusqu'à moi lors de leurs périples ... Je suis de toute façon toujours présente, lors d'un périple de quelconques héros. Bien évidemment, je ne donne jamais sans rien en retour ... Il faut déjà arriver à faire tourner mon isba du bon côté pour pouvoir y entrer ... Ensuite, ils vous faut me prouver votre valeur, avec des épreuves ... Ou des interrogatoires ... C'est selon mon humeur. La dangerosité des épreuves aussi est selon mon humeur.
Mais ne vous méprenez pas ... Je sais faire preuve de cruauté également ... Les crânes d'enfants que pendent aux piques de ma carapace ne sont pas venus tout seuls ... Ça ... C'est lorsque je suis de mon humeur ravisseuse ... Je chasse les enfants, je les manges, et je garde, collectionne leur crâne. Il m'en faut beaucoup vous voyez ... Pour décorer ma carapace avec mes préférés, décorer l'intérieur de mon isba ... Je donne également toujours un crâne à quiconque passe les épreuves et/ou l'interrogatoire avec d'autres nombreuses récompenses : D'éternelles récompenses. Lors de mon humeur ravisseuse, je perds moins de temps en parlote et ne prends pas vraiment le temps de réfléchir ...

Il y a aussi la Baba Yaga ... Combattante. Je sais me montrer toujours aussi cruelle, mais je fais un peu plus preuve de réflexion avant d'agir, je suis beaucoup plus tactique et sérieuse à ces moments-là ... Des moments durant lesquels vous n'avez pas réellement envie de me croiser ou de me contrarier, tout comme en ravisseuse ... En combattante, je fais preuve de courage et de volonté ... D'une divine et infinie volonté. Lorsque je prends une décision en tant que combattante, je ne recule devant rien pour atteindre mon but ... Tâchez de vous en souvenir, et de ne pas vous mettre sur ma route, car, certes, en ravisseuse, le problème restera le même : Mais en combattante je prendrais tout de même la peine de me demander si je dois vous tuer ... Ou si je dois vous tuer. Le choix est vite fait.

Savez-vous pourquoi, je suis couverte de mousse, pourquoi mes mains ressemblent à des racines griffues ? Pourquoi mes cheveux sont délavés, pourquoi mes yeux sont livides ? Ce n'est pas uniquement la faute au temps, je suis de nature très protectrice envers les voyageurs perdus dans ma forêt favorite, là où j'ai amené mon isba. Avec cette dernière, je cache ... Un passage. Menant au royaume des morts. Un passage que j'ai nommé "L'Onde Noire" et que parfois ... Lorsque vous faites tourner mon isba vers vous, il est possible d'en constater et sentir la présence mortuaire. Allez cependant savoir pourquoi je le garde ce passage, personne ne me l'a vraiment demandé, c'est un peu comme si c'était un immense artefact en ma possession et c'est amplement suffisant quand on y pense, comme raison.

Nous y sommes presque ... Plus que deux Baba Yaga ... Il y a celle qui commande à la forêt et aux bêtes sauvages. Ma magie est suffisamment puissante, grâce à elle je suis devenue la maîtresse de mon bois favoris, je suis parfaitement capable de faire danser chaque arbre à l'unisson si vous le souhaitiez ... Mais avec une humeur pareille ... Je suis surtout très dominante et exigeante. Une femme forte qui soumet les bêtes sauvages à son commandement. Autoritaire, agressive ... Impitoyable ... Tout ce qu'il faut pour mener à la bataille son armée de bêtes sauvages ... J'ai dis une armée ? Hihi, faites comme si je n'avais rien dit ... Certains secrets doivent le rester ...

Il ne reste plus que la Baba Yaga solaire ... Je suis une Déesse, vous le saviez ? Une Déesse extrêmement puissante ... Et vieille. Je commande depuis des temps immémoriaux aux phénomènes célestes. Qui sait, c'est peut-être moi qui fait lever et coucher le soleil, et la lune. Un état spirituel où je suis très évasive ... Plus qu'à l'accoutumé ! Et je sais me faire respecter à ces moments-là, je suis une femme très fière, une vieille femme très fière. Une vieille femme avec laquelle il faut savoir s'y prendre donc, vous êtes prévenus.

Histoire

Histoire - 10 lignes minimum
Aussi loin que l’on puisse remonter dans les vieux livres d’histoires, il est toujours fait mention de « La Baba Yaga » ou de « La maîtresse de La magie »
Oui, La magie, car Baba Yaga est la Déesse de ce principe unique et important, elle est l’unique personne existante dont l’affiliation n’est pas précise ; elle est la maîtresse, et à la fois la mère et la fille des quatre cercles comme si La magie était née avec elle, grâce à elle. Il est donc facile de se dire que la demoiselle est plutôt âgée car encore une fois, aussi loin que l’on puisse remonter les histoires et les écrits perdus, il est toujours question de magie, même si elle est seulement sous-entendue. Il est donc fait mention d’elle partout, mais cela n’apparaît et saute aux yeux que de ceux qui le cherchent.
Baba Yaga a géré un nombre incommensurable de choses, ça nous pousserait presque à se demander si au début, ce n’était pas elle qui gérait le monde comme unique Déesse. Cependant les écrits divergent selon les versions et surtout avec le temps : Baba Yaga semble sombrer ou disparaître si l’on suit le cours du temps … Il n’y a aucun moment de sa vie retranscrit dans un manuscrit pour le dire, mais il suffit de lire des histoires, des légendes, des témoignages, ou encore des cartes pour tenter de tracer une route, celle qu’elle empreinte tout au long de sa vie.

Chasseuse d’enfants et uniquement des garçons, elle les découpe et les fait mijoter dans son isba. La chair, elle la dévore, les ossements eux sont conservés pour des rituels ou des présents, à part les crânes qu’elle collectionne pour une morbide mais inconnue raison.
Combattante implacable et cruelle au combat ; pousser Baba Yaga au combat est comme voler l’une des précieuses gemmes du trésor d’un dragon, car si Baba Yaga peut paraître lâche en attirant de jeunes garçons dans ses bois afin d’en faire son repas, elle n’en reste pas moins une adversaire compétente, compétente et vite incontrôlable si l’on ne sait pas lui parler ou la gérer lorsqu’elle est surmenée : Et il y a peu de monde capable d’attendrir l’hôte des quatre cercles, il faut savoir, et aimer jouer au papillon de nuit qui vole toujours dangereusement près d’un feu.
Heureusement il existe au moins une personne capable de cela, et même que ça lui arrive de le faire surtout par ennuie, il faut croire. Odin partage une porte et une frontière significative de son plan divin avec celui de la Déesse ; lui rendre visite est pour lui, aussi facile que de claquer des doigts, car la Yaga veille sur un passage menant aux Tréfonds, le royaume des morts, le royaume d’Odin. Même plus vieille que lui, Baba Yaga ne refuse jamais les visites de ce dernier même lorsqu’elles sont imprévues, c’est ce qu’elles sont de toute façon en temps normal ; sur un coup de tête. Mais personne ne sait réellement ce qui lie ces deux dieux, certains vous diront que Baba Yaga ne chasse pas de petits garçons uniquement pour la viande et des crânes, mais qu’elle marchanderait presque ces âmes avec Odin, à en voir la fréquence et le nombre d’enfants en bas âge ou même de nouveaux nés de sexe masculin qui meurt, cela en devient presque obscène, et porte des airs d’éternel marché entre les deux divins. Peut-être est-ce vrai, peut-être que non, quelques témoignages très rares racontant la rencontre avec la Yaga, mentionne la présence d’un être inhabituel, qui sort toujours des ténèbres présentent derrière l’isba, ténèbres que l’on peut distinguer en appelant l’étrange maison à se tourner vers vous, et que la ‘’Sorcière’’ appelle sans cesse Odin d’une voix douce et attendrie. Allez savoir, il ne manquerait plus qu’un vieux livre sorte de nulle part et vous révèle comme quoi elle serait sa mère ! Le monde est fou.

Le monde et la magie aussi, il est difficile de savoir comment et pourquoi Baba Yaga a pu tant changer à travers les âges, bien qu’un érudit vous évoquerait sans cesse les ‘’retours’’ d’une utilisation répétée de certaines affiliations : Baba Yaga trônant sur toutes ces dernières, il est à la fois facile et difficile d’imaginer ce qu’elle vie, ou ressent simplement en elle.

C’est ainsi que l’histoire évoque six Baba Yaga, six aspect de cette dernière, ou six personnalités, six humeurs :
La Baba Yaga ravisseuse, responsable de la disparation soudaine et mystérieuse de jeunes garçons à travers le monde, une véritable sorcière cruelle, vile, et surtout affamée.
La Baba Yaga combattante, qui déchaîne et déverse des flots de puissantes magies sur ses ennemis, ou sur ce qui a eu l’audace de la contrarier, ou même de la défier, que cela soit directement à travers un blasphème commis envers ses forêts, ses bêtes sauvages : Ou même encore, à ce qu’il paraît, des femmes, car Baba Yaga serait celle qui punit les hommes qui commettent violences, outrages, moqueries et autres vilenies sur une femme.
La Baba Yaga donatrice, une sorcière un peu folle et dérangée qui apparaît sans cesse dans de grandes aventures qui n’ont pourtant et souvent rien à voir. Des aventures évoquant des moments de doutes, puis une rencontre avec la sorcière après avoir fait tourner l’isba de cette dernière, pour se voir soumettre des épreuves dans le but d’obtenir une aide très précieuse et de magnifiques présents ; en plus d’un crâne.
La Baba Yaga gardienne du royaume des morts ; on l’appelle toujours ainsi comme si c’était elle qui gérait les droits de passage comme une douane alors qu’elle est surtout la gardienne d’un passage menant à celui-ci : L’Onde Noire. L’Onde Noire est un passage, et une frontière entre le monde des morts, et son propre royaume, passage devant lequel elle a posé sa maison depuis longtemps, mais encore une fois, allez savoir depuis combien de temps. Les livres aiment à représenter cette Baba Yaga comme un cadavre, comme elle-même étant morte, pour mieux lui attribuer ce rôle de gardienne.
La Baba Yaga maîtresse de la forêt et des bêtes sauvages, une Baba Yaga souvent discrète ou peu reconnaissable, car l’on dit qu’elle règne sous la forme d’un animal étrange, mélange de cheval avec des cornes de bouc, des défenses de sanglier, des sabots palmés, couverte de mousse et d’une incroyable crinière. Couverte de plumes, de crâne, de quelques champignons et même, d’un ruban.
La Baba Yaga dite solaire : Comme originaire de temps particulièrement anciens dont il ne reste plus rien, on a souvent donné à Baba Yaga le rôle du contrôle de la météo et du temps de par sa puissante et vaste magie. Le contrôle du jour, du soleil et de la nuit, cependant, il y a bien une chose qui est réelle à ce sujet, c’est que la Yaga, dans cet état plus que spirituel, revêt une armure blanche, rouge, ou noire et apparaît sous la silhouette d’un chevalier qui chevauche le temps.

La seule chose que l’on pourrait retenir de l’histoire, comme une leçon, un apprentissage, c’est que la Baba Yaga est partout et présente dans tous les esprits, qu’elle n’est ni un mauvais présage, ni un bon : Elle est comme un passage obligatoire dans la vie de tous ceux qui la rencontre, comme destinée, et ce quoi qu’il advienne de cette entrevue.

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Baba Yaga se présente (Mais vous la connaissez tous) [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais vous êtes qui vous ? (Pv : M-A)
» Salut, moi c'est Eno' ♥ Mais vous pouvez m'appeler Tic Tac (a)
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» MJ Explo by Jason
» Les goules

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saeri's Chronicle :: Portail :: Identité :: Fiche validée-
Sauter vers: